Accéder au contenu principal
MALI

Mali : les islamistes du Mujao s’emparent de Douentza, à l'est de Mopti

Les islamistes du Mujao sont entrés dans Douentza pour neutraliser les milices d'autodéfense.
Les islamistes du Mujao sont entrés dans Douentza pour neutraliser les milices d'autodéfense. Photo AFP / Issouf Sanogo

Au Mali, le Mujao, l'un des mouvements islamistes qui contrôlent le nord du pays, a investi ce samedi 1er septembre la ville de Douentza, à l'est de Mopti. Ils sont entrés dans la ville pour désarmer les milices d'autodéfense et ne sont pas repartis. Leur chef affirme vouloir rester pour longtemps dans cette localité.

Publicité

Notre dossier spécial Mali

Les islamistes sont entrés à Douentza vers 6 heures ce samedi matin. Le ministère de la Défense parle de quatre ou six véhicules mais des habitants disent plutôt en avoir vu dix, dix 4/4 remplis d’hommes en armes qui se sont dirigés vers la base des milices Ganda Iso. Des milices peules dites d’autodéfense qui entendent protéger les populations contre les groupes armés qui contrôlent le Nord.

Les islamistes sont entrés dans leur base pour les désarmer, aucun coup de feu n’aurait été tiré mais les combattants du Ganda Iso ont été ligotés et une partie des assaillants est toujours présente dans la base. D’autres continuent de sillonner la ville tandis qu’un dernier groupe aurait établi un quartier général dans un hôtel situé à l’entrée de Douentza, selon un habitant.

Les islamistes sont menés par Oumar Ould Hamaha, à la fois proche du Mujao, d’Ansar Dine et d’Aqmi. Il avait été vu dans la ville à plusieurs reprises avant la fin du ramadan. Contacté par Jeune Afrique, il affirme vouloir rester pour longtemps à Douentza. A ce stade, le ministère de la Défense n’envisage aucune intervention de l’armée.

Les hommes du Mujao ont encerclé la base de la milice et ont retiré toutes les armes que les gens avaient (…) Il n’ y a pas eu d’affrontements entre les Ganda Iso et le Mujao car dès qu’ils sont arrivés les gens de Ganda Iso se sont rendus (…) Les Ganda Iso ne souhaitent pas appliquer la même politique que le Mujao (…) Ils ne veulent pas du Mujao, ils ne veulent pas la charia.

Témoignage d'un habitant de Douentza

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.