Accéder au contenu principal
Afrique du Sud/Social

Afrique du Sud : un accord met fin à la grève des mineurs de Marikana

Mineurs en grève de la mine Marikana de Lonmin le 14 septembre 2012.
Mineurs en grève de la mine Marikana de Lonmin le 14 septembre 2012. REUTERS/Siphiwe Sibeko

Les grévistes de la mine de platine de Marikana pourraient se remettre au travail dès demain. Un accord a été trouvé entre les mineurs et le groupe britannique Lonmin après six longues semaines d’une grève sanglante. L’accord prévoit des augmentations de salaires de 11 à 22%. Une victoire pour les travailleurs, selon l'évêque anglican qui sert de médiateur dans le dossier.

Publicité

Les détails de l'accord seront rendus publics une fois que toutes les parties l'auront signé. Mais ce qu'on sait déjà, c'est que les grévistes ont obtenu une augmentation de 22 % de leur salaire. A titre d'exemple, les foreurs, qui avaient été les premiers à se mettre en grève sur le site d'extraction de platine, toucheront désormais 11 000 rands, soit environ 1 000 euros bruts.

L'accord prévoit aussi le versement d'une prime de 2 000 rands soit 190 euros à tous ceux qui reprendront le travail demain. Cette somme payable en une fois compensera les trois semaines de grève pendant lesquelles aucun salaire n'a été versé.

C'est une vraie victoire pour les travailleurs, a commenté l'évêque qui fait office de médiateur dans ce dossier. Beaucoup d'employés à bout de force ont salué cet accord par des danses et des cris de joie. D'autres restaient hier encore amers : ils n'ont pas obtenu le salaire qu'ils ont réclamé pendant trois semaines, 12 500 rands soit 1170 euros.

Amers parce qu'ils n'ont pas oublié non plus que 34 des leurs ont été abattus parce qu'ils réclamaient de meilleures conditions de vie.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.