Accéder au contenu principal
NIGERIA / FRANCE

En visite au Nigeria, Laurent Fabius reste discret sur les otages français dans le pays

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.
Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. REUTERS/John Vizcaino

Après le Cameroun, vendredi, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'est rendu ce samedi 16 mars 2013 à Abuja, au Nigeria, pour une brève visite. Il est venu parler du sort des otages français qui seraient retenus dans ce pays, dont une famille entière enlevée le mois dernier au Cameroun.

Publicité

La France œuvre à la libération des otages, mais dans la plus grande discrétion. C’est en somme ce qu’a martelé le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, lors de son bref passage à Abuja ce samedi 16 mars.

Huit étrangers sont actuellement retenus dans le nord du Nigeria et tous sont Français : l’ingénieur Francis Collomp, enlevé par le groupe islamiste Ansaru en décembre dernier, et la famille Moulin-Fournier, ces trois adultes et quatre enfants âgés de 5 à 12 ans kidnappés dans le nord du Cameroun le 19 février, qui sont retenus par des hommes armés disant appartenir à la secte islamiste Boko Haram.

« Agir avec tact »

Laurent Fabius a refusé de donner des détails sur la localisation des otages, pas plus que sur les démarches entreprises pour tenter de les libérer. Il a dit que tous les efforts étaient faits en ce sens mais a rappelé qu’il fallait agir « avec beaucoup de tact ».

Les prises d’otages dans le Nord-Nigeria se sont jusque-là toutes terminées dans un bain de sang. La semaine dernière encore, le groupe islamiste Ansaru a revendiqué, photos à l’appui, l’exécution des sept étrangers qu’ils détenaient depuis la mi-février.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.