Accéder au contenu principal
UA

Cinquantenaire de l’UA: allègement de la dette, sécurité et coupure d’électricité

Des danseurs sud-soudanais présentent un spectacle lors de l’ouverture des célébrations du 50e anniversaire de la création de l’Union africaine.
Des danseurs sud-soudanais présentent un spectacle lors de l’ouverture des célébrations du 50e anniversaire de la création de l’Union africaine. AFP PHOTO / SIMON MAINA

L’Afrique a célébré samedi les cinquante ans de la création de l’Organisation de l’unité africaine, devenue depuis Union africaine. L’heure n’était pas forcément aux grands bilans, mais différents échanges ont cependant permis à la société civile de s’exprimer. La jeunesse a ainsi pu demander certains comptes, piquant l’orgueil de chefs d’Etat sans doute conscients des lacunes de leur gouvernance. Le sommet se poursuit ce dimanche, jusqu'à lundi soir, avec l’Assemblée générale des chefs d’Etat, forcément moins festive que la journée de samedi.

Publicité

La cérémonie qui s’est tenue samedi après-midi au Millenium Hall s’est clairement déroulée en deux temps.

En début d’après-midi, quelques milliers d’Ethiopiens étaient venus assister aux spectacles de danse et de musique. Mais quand les officiels ont pris la parole, ils ont compris que l’on entrait dans un long tunnel de discours... et s’en sont vite échappés.

Résultat, c’est devant un espace immensément vide, seule la terrasse VIP étant encore occupée, que se sont exprimés les différents chefs d’Etat africain. François Hollande le président français, José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne ou encore Dilma Roussef, la présidente brésilienne, se sont également exprimés.

Le Brésil annule 900 millions de dollars de dette

Cette dernière, dont le pays a annoncé l’annulation de 900 millions de dollars de dette à l’Afrique, a failli être interrompue par une coupure d’électricité qui a plongé la salle dans le noir pendant dix minutes. Heureusement, l'incident est intervenu juste avant qu’elle ne monte sur scène. Signe que l’organisation a eu de grosses lacunes.

François Hollande annonce un sommet sur la sécurité

Mais certains messages ont quand même été envoyés. François Hollande a par exemple annoncé la tenue, en décembre, d’un « Sommet pour la paix et la sécurité en Afrique ». Remerciée à de nombreuses reprises pour son action au Mali, la France, unique nation occidentale représentée par son président, avait le beau rôle.

Mais ce samedi matin, c’est bien la Chine qui a été le seul pays à être nommément remerciée par le Premier ministre éthiopien, Haile Mariam Desalegn, pour son aide dans la construction d’infrastructures sur le continent.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.