Accéder au contenu principal
Egypte

Egypte: affrontements entre pro et anti Morsi dans les rues du Caire

Des partisans de Mohamed Morsi ont affronté des habitants du quartier populaire d’Abdin.
Des partisans de Mohamed Morsi ont affronté des habitants du quartier populaire d’Abdin. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

Des affrontements ont de nouveau opposé des partisans et des opposants du président déchu Mohamed Morsi, qui se sont affrontés à coups de pierre dans les rues du Caire, ce mardi 13 août. Un manifestant pro-Morsi a été tué par balle, selon des sources au sein des forces de sécurité, et au moins sept personnes ont été tuées. Des milliers d'islamistes sont toujours rassemblés pour réclamer le retour du président, évincé du pouvoir par l'armée il y a presque un mois et demi. Depuis, il est détenu dans un lieu tenu secret.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Les partisans du président Mohamed Morsi ont manifesté devant plusieurs ministères au Caire, ce mardi 13 août. Un cortège s’est dirigé du sit-in de l’université du Caire vers le ministère voisin de l’agriculture. D’autres manifestants venant du sit-in de Rabaa al Adawiya se sont rassemblés place de la Gare, avant de repartir en métro vers le quartier des ministères, proche de la place Tahrir.

La plus importante manifestation, rassemblant près d’un millier de personnes, a visé le ministère des Wakfs, chargé des biens religieux et, notamment, des mosquées dont il nomme les imams. Les manifestants protestaient contre l’exclusion d’imams de la Confrérie nommés par le précédent ministre Frère musulman.

Des habitants qui craignaient l'organisation d'un sit-in

La manifestation a été prise à partie par les habitants du quartier populaire d’Abdin, qui craignaient que les pro-Morsi n’installent un sit-in devant le ministère. La police est intervenue à coup de grenades lacrymogènes pour séparer les deux parties qui se jetaient des pierres, mais qui étaient aussi armées de gourdins et de machettes.

Ces affrontements sont intervenus alors que la transition politique se poursuit : le gouvernement intérimaire a nommé ce mardi 20 nouveaux gouverneurs.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.