Accéder au contenu principal
Maroc

Maroc: pour Aboubakr Jamaï, l'arrestation d'Ali Anouzla est «un attentat contre la liberté d'expression»

Manifestation contre l'arrestation d'Ali Anouzla, rédacteur en chef de Lakome.com, le 26 septembre 2013 à Rabat.
Manifestation contre l'arrestation d'Ali Anouzla, rédacteur en chef de Lakome.com, le 26 septembre 2013 à Rabat. REUTERS/Stringer

Ali Anouzla, directeur de la version arabophone du site d’information marocain Lakome.com, a été présenté à un juge d’instruction mardi 24 septembre. Après son arrestation et à l’issue d’une semaine de garde à vue, il est désormais poursuivi pour « apologie du terrorisme », « incitation » et « assistance matérielle ». La justice marocaine lui reproche d’avoir publié un article dans lequel il renvoyait vers une vidéo d’al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), diffusée par le quotidien espagnol El Pais. Dans cette vidéo, Aqmi menaçait pour la première fois de s’en prendre au Maroc et attaquait violemment le roi Mohammed VI. Aboubakr Jamaï, cofondateur et directeur de la version francophone de Lakome.com, revient sur cette arrestation.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.