Accéder au contenu principal
ALGERIE

Algérie: la question des essais nucléaires français reconsidérée

Le 27 décembre 1960 près de Reggane, dans le sud algérien, l'opération Gerboise rouge, troisième essai nucléaire aérien réalisé par la France.
Le 27 décembre 1960 près de Reggane, dans le sud algérien, l'opération Gerboise rouge, troisième essai nucléaire aérien réalisé par la France. AFP PHOTO FILES/HO **B/W ONLY

La publication, vendredi 14 février, dans le journal français Le Parisien, d'un document choc sur la bombe A en Algérie a été suivie de près par les Algériens. Le quotidien a publié une carte, qui avait été classée secret défense par l'armée pendant des décennies, et qui vient d'être déclassifiée dans le cadre d'une enquête pénale déclenchée par des vétérans des campagnes d'essais nucléaires français.

Publicité

Le document montre l'étendue des retombées radioactives des essais nucléaires dans le Sahara au début des années 1960. Et en particulier le parcours du nuage radioactif qui s'est étendu pendant une quinzaine de jours sur une bonne partie de l'Afrique lors de l'essai du 13 février 1960.

Me Fatima Benbraham, présidente de l’Instance algérienne de lutte contre la pensée coloniale, un groupe de réflexion composé d’intellectuels, de chercheurs, d’historiens et de juristes, juge cette publication très importante, notamment pour les victimes.

La révélation de ces documents va nous permettre de regarder la question des explosions atomiques […] sous un autre angle. Et je crois que l’étendue des dégâts va également nous permettre de grossir les rangs des victimes…

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.