Accéder au contenu principal

Centrafrique : un convoi du PAM en route vers Bangui

Les troupes française en provenance du Cameroun, sur la route de Bouar, le 7 décembre 2013.
Les troupes française en provenance du Cameroun, sur la route de Bouar, le 7 décembre 2013. AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Un convoi de plusieurs dizaines de camions a enfin pu circuler, ce mardi 18 février, sur la route qui relie le Cameroun à Bangui. Ce transport a notamment été rendu possible par la présence d'éléments des forces françaises Sangaris et africaines de la Misca dans les principales villes traversées pour assurer la sécurité du trajet. Douze camions du Programme alimentaire mondial (PAM) se dirigent à présent vers Bangui.

Publicité

Ce mardi soir, Prince dormira quelque part à mi-chemin entre le Cameroun et Bangui. « C’est la Misca qui dit où on doit s’arrêter », explique-t-il lors d’une pause à Bouar, dans l'ouest de la Centrafrique, près de la frontière camerounaise.

Prince est chauffeur routier. Il empreinte la route Garoua / Bangui très souvent. « Au moins un aller-retour par semaine », précise-t-il mais depuis près de quinze jours, les camions attendaient à la frontière, le frein serré. La route était trop dangereuse et les barrages trop nombreux.

Ce mardi matin, une cinquantaine de camions ont pris la route sous escorte rwandaise et camerounaise. Ils tractent des containers, des remorques bâchées ou encore des citernes.

En tête du convoi, figurent une douzaine d’engins du PAM, les premiers à rouler sur cet axe depuis le 6 février. « Ce sont des véhicules tout terrain qui pourront aller dans les villes de province même pendant la saison des pluies », explique-t-on au PAM.

Mercredi 19 février au soir, le convoi atteindra Bangui où les prix ont flambé ces derniers jours en raison du manque de ravitaillement.

 

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.