Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

Les Prix Nobel de la paix se mobilisent en faveur du Dalaï Lama

Le Dalaï Lama, le chef spirituel tibétain, le 20 février 2014.
Le Dalaï Lama, le chef spirituel tibétain, le 20 février 2014. REUTERS/Gary Cameron

Dans une lettre ouverte, quatorze Prix Nobel ont demandé à l'Afrique du Sud d'accorder un visa au leader spirituel tibétain. Le Dalaï Lama devait se rendre à un sommet des Prix Nobel de la paix prévu dans le pays du 13 au 15 octobre, mais Pretoria lui a refusé son visa.

Publicité

Quatorze Prix Nobel de la paix montent au créneau. Dans une lettre adressée aux autorités sud-africaines, ils se disent profondément inquiets pour l'image internationale de l'Afrique du Sud. Ils soulignent que le Dalaï Lama n'a plus aucune fonction politique et devrait participer au sommet uniquement en sa capacité de leader spirituel. Parmi les signataires de cette lettre, on retrouve l’ancien président polonais Lech Walesa, l’activiste libérienne Leymah Gbowee, ainsi que l’entrepreneur bangladais Muhammad Yunus.

C’est la troisième fois en cinq ans que le Dalaï Lama se voit refuser l’entrée en Afrique du Sud. Officiellement, Pretoria ne lui a pas refusé de visa, mais a tellement traîné les pieds que le chef spirituel tibétain a retiré sa demande. La dernière fois, c’était en 2011 pour le 80e anniversaire de son ami, l’archevêque du Cap, Desmond Tutu. Ce dernier, très en colère, avait alors accusé le gouvernement sud-africain d'être « pire que celui de l'apartheid ».

Cette lettre ouverte a cependant peu de chance d’être entendue. D’autant plus que Pékin a déjà chaleureusement remercié l'Afrique du Sud pour la « justesse de sa position », et que l’Afrique du Sud de Jacob Zuma ne se cache pas de pratiquer une diplomatie d'abord au service des intérêts économiques nationaux. La Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique du Sud après l'Union européenne.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.