Accéder au contenu principal
Nigeria

Nigeria: Shell avait bien minimisé la pollution pétrolière de 2008

En 2008, des milliers de barils de pétrole du géant Shell se sont déversés dans le delta du Niger et ont dévasté l’écosystème.
En 2008, des milliers de barils de pétrole du géant Shell se sont déversés dans le delta du Niger et ont dévasté l’écosystème. © Malcolm Linton/Getty Images

Au Nigeria, dans le delta du fleuve Niger, beaucoup des gens vivent privés de leurs sources de revenus dans un environnement pollué qui menace leur santé. La cause : en 2008, des milliers de barils de pétrole du géant Shell se sont déversés dans la zone de la ville de Bodo et ont dévasté l’écosystème du delta. Hier, jeudi, la filiale de Shell au Nigeria, Shell Petroleum Development Company (SPDC), a confirmé que la pollution causée par deux fuites en 2008 avait été plus grave que prévu.

Publicité

En 2011, le géant pétrolier néerlandais avait reconnu sa responsabilité pour les fuites, mais avait toujours minimisé l’ampleur et l’impact des déversements afin de limiter le montant des indemnisations. 15 000 habitants de la communauté de Bodo s'étaient alors réunis pour porter plainte contre Shell.

Au cours de ce processus, l’ONG Amnesty International a rendu publics mardi des documents judiciaires qui révèlent que la multinationale avait délibérément sous-estimé les chiffres.

Yves Prigent, responsable d’Amnesty International en France pour la lutte contre la pauvreté et la discrimination, se félicite de cet aveu et s’attend à des conséquences positives pour les personnes touchées :

« Shell connaissait le volume des déversements qui ont généré ces pollutions là et a menti en disant que c'était beaucoup moins, rappelle-t-il. Shell savait aussi que les dommages étaient liés à un défaut d'entretien des canalisations et de l'oléoduc et a également menti à plusieurs reprises en affirmant que c'était le résultat de sabotages. (...) Il est fortement probable que ces aveux vont peser dans la suite de la procédure judiciaire qui est en cours ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.