Accéder au contenu principal
Mali

Ebola au Mali : «Il n’y a pas de raisons de s’inquiéter»

Le professeur Daouda Menta, médecin spécialiste à Bamako des maladies infectieuses et tropicales
Le professeur Daouda Menta, médecin spécialiste à Bamako des maladies infectieuses et tropicales RFI/David Baché

Le professeur Daouda Menta est spécialiste des maladies infectieuses et tropicales au CHU (Centre hospitalo-universitaire) du Point G, à Bamako, au Mali. Il est aussi membre de la cellule d’urgence Ebola mise en place dans le pays. En dépit du début de propagation d'Ebola dans la capitale malienne - quatre cas déclarés et 413 personnes sous observation sanitaire, au jour de ce mercredi 19 novembre - le professeur Menta tient à se montrer rassurant. Il est l'invité d'Afrique soir, au micro, à Bamako, de David Baché.

Publicité

Aujourd’hui, vous avez des affiches partout. Ces affiches sont très parlantes et la population doit respecter les informations données et tous les cas suspects doivent être dénoncés. Vous avez aussi les numéros verts que tout le monde peut appeler pour qu’une équipe d’intervention vienne voir ce qui se passe sur les lieux au cas où il y aurait un malade suspect. Je crois que l’espoir est grand et l’épidémie n’ira pas plus loin que la situation que nous vivons.

Professeur Daouda Menta

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.