Accéder au contenu principal
Zimbabwe

Zimbabwe: la vice-présidente, Joice Mujuru, cible des médias

La vice-présidente Joice Mujuru aux cotés du président du Zimbabwe Robert Mugabe, en février 2012.
La vice-présidente Joice Mujuru aux cotés du président du Zimbabwe Robert Mugabe, en février 2012. AFP/Jekesai Njikizana

Au Zimbabwe, la vice-présidente du pays, Joice Mujuru, contre-attaque. Depuis plusieurs semaines, elle fait l’objet d’une offensive de la part des médias gouvernementaux qui l’accusent notamment de trahison et de corruption. Des attaques qui interviennent à seulement deux semaines d’un important congrès de l'Union nationale africaine du Zimbabwe - Front patriotique (Zanu-PF), le parti au pouvoir. En début de semaine, Joice Mujuru a indiqué qu’elle ne se laisserait pas faire et compte porter plainte.

Publicité

Depuis des semaines, Joice Mujuru est victime d’une opération de dénigrement. Elle est accusée de trahison, corruption, incompétence, abus de fonctions publiques et plus récemment d'un complot visant à assassiner le président Robert Mugabe. Des allégations parues dans les médias d’Etat.

La vice-présidente a annoncé son intention de poursuivre ses détracteurs devant la justice. Mais celle qui, il y a encore peu, était vue comme le successeur potentiel du président Mugabe, semble désormais très affaiblie au sein de son propre parti.

Lutte de pouvoir

Derrière cette campagne de dénigrement, on retrouve Grace Mugabe, la femme du président, en pleine ascension au sein du parti au pouvoir. Elle a récemment été désignée pour présider l’organisation des femmes du la Zanu-PF. Et certains analystes lui prêtent des ambitions plus élevées comme succéder à son mari, Robert Mugabe. D’où la guerre ouverte contre Joice Mujuru.

La semaine dernière, plusieurs alliés de la vice-présidente ont été suspendus du bureau politique du parti au pouvoir. Et à deux semaines d’un congrès décisif pour la Zanu-PF, difficile d’imaginer comment la vice-présidente du pays va pouvoir renverser la vapeur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.