Accéder au contenu principal
Nigeria

Nigeria: l’ancien dictateur Buhari candidat à la présidentielle

Muhammadu Buhari, à Ibadan, le 14 mars 2011.
Muhammadu Buhari, à Ibadan, le 14 mars 2011. REUTERS/Akintunde Akinleye

Au Nigeria, la course à la présidentielle de février 2015 se précise. Alors que le président sortant Goodluck Jonathan est le seul candidat du Parti démocratique populaire (PDP), le principal parti d’opposition a choisi ce jeudi 11 décembre son candidat : Muhammadu Buhari. C’est sa quatrième candidature.

Publicité

C’est avec une très large majorité que Muhammadu Buhari a remporté les primaires du Congrès progressiste (APC) à l’issue du vote de quelque 7 200 délégués du parti réunis dans la nuit de mercredi à jeudi dans un stade de Lagos. L’ancien général, âgé de 71 ans, a réuni 3 430 suffrages, contre 954 pour son principal rival, l’ancien vice-président Atiku Abubakar. Célèbre pour avoir mené une guerre contre l’indiscipline lors de son court passage au pouvoir, entre 1983 et 1985, Muhammadu Buhari a fait de la corruption et de l’insécurité ses deux priorités de campagne pour sa quatrième course à la présidentielle.

Le 14 février prochain, ce musulman du Nord fera donc face à son rival de 2011, le président sortant Goodluck Jonathan, chrétien du Sud, éclaboussé ces derniers temps par plusieurs scandales et une insécurité persistante dans le nord-est du pays.

Cette élection s’annonce comme la plus serrée dans l’histoire du Nigeria depuis le retour de la démocratie en 1999, et sans doute la plus tendue, les clivages ethniques et religieux entre les deux candidats faisant craindre des affrontements dans certaines régions.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.