Accéder au contenu principal
Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: inauguration du pont Henri Konan Bédié à Abidjan

Le pont Henri Konan Bédié qui enjambe la lagune d’Abidjan, Côte d’Ivoire.
Le pont Henri Konan Bédié qui enjambe la lagune d’Abidjan, Côte d’Ivoire. Wikimedia

Inauguration officielle ce mardi du pont Henri Konan Bédié à Abidjan. Il s’agit du troisième pont qui relie les parties nord et sud de la capitale économique ivoirienne. Un ouvrage que les habitants attendent avec impatience tant les difficultés de transports sont grandes dans la ville. Ce pont sera payant pour les usagers, car il n'a pu être construit que grâce à un partenariat public-privé entre l'Etat Ivoirien et le géant français de la construction, Bouygues.

Publicité

C’est en 1996 que le premier appel d’offres international a été lancé pour la construction du troisième pont qui enjambe la lagune et relie les quartiers de Marcory au sud et Riviera au nord de la capitale économique. Après une première phase de travaux interrompus en 2000 et une reprise de la construction en 2011, cet ouvrage de 1,5 km de long devrait constituer une sérieuse bouffée d’oxygène pour une ville complètement congestionnée par des embouteillages indescriptibles.

Un pont payant

Construit par le Français Bouygues qui en aura la concession et d’un coût de 270 millions d’euros, le pont et ses échangeurs devraient voir passer -espèrent les concessionnaires- entre 65 000 et 75 000 véhicules par jour. Sachant que les deux autres ponts Houphouët-Boigny et de Gaulle, qui ont plus de 50 ans, ont respectivement des fréquentations de l’ordre de 54 000 et 130 000 véhicules jours. Il faut savoir que le seuil minimum de rentabilité est de 70 000 bus, voitures, camions ou motos au quotidien, car il s’agit du premier pont payant de la ville.

Pour un tarif qui devrait être compris entre 650 francs CFA et 800 francs CFA en fonction des modes d’abonnement, ses usagers devraient éviter un contournement de dix kilomètres et gagner une demi-heure par trajet assurent les promoteurs. Si le pont pourrait être gratuit en cette période de fêtes annonce le gouvernement, c’est à partir de ce début d’année 2015 que les conducteurs abidjanais devront sortir la monnaie pour perdre moins de temps dans la circulation.

C’est un challenge qui est devant nous et sur lequel il faudra se battre.

Charles Paradis

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.