Accéder au contenu principal
Soudan du Sud

Soudan du Sud: peu d’avancées dans les négociations de paix

Riek Machar (G.) et Salva Kiir (d.), ici lors d'une cérémonie à Juba, au Soudan du Sud, en juillet 2013.
Riek Machar (G.) et Salva Kiir (d.), ici lors d'une cérémonie à Juba, au Soudan du Sud, en juillet 2013. REUTERS/Andreea Campeanu

En Ethiopie, la semaine dernière s’est tenu le troisième round de négociations sur le Soudan du Sud, plus d’un an après le déclenchement de la guerre dans le jeune Etat. Un mois et demi après la signature d’un accord majeur, il était pourtant difficile d’envisager un plein succès pour cette session, le régime de transition annoncé est encore loin d’être une réalité et ces quatre jours n’ont pas semblé faire beaucoup avancer les choses.

Publicité

Ces négociations sur l’organisation de la transition étaient aménagées autour de trois commissions : la gouvernance, la sécurité et les aspects économiques, notamment la gestion des importantes ressources minières du pays. Les points d’achoppement sont nombreux comme le partage concret du pouvoir, la structure fédérale ou encore la configuration des forces armées aujourd’hui complètement divisées.

Ainsi si les détails n’ont pas été fournis, on sait que les résultats ont été limités. Le médiateur Seyoum Mesfin n’a pas caché sa frustration, reconnaissant qu’il faudrait encore du temps avant que la transition puisse véritablement démarrer. « Ils n’ont pas rien fait. Ils ont fait leur maximum, le résultat n’est pas nul. Il y a eu clairement des avancées concernant les négociations économiques, la sécurité et le leadership du gouvernement de transition. Mais nous disons quand même qu’ils auraient pu faire davantage », estime-t-il.

Mais au-delà du piétinement prévisible des négociations, c’est bien la situation sur le terrain qui inquiète. Malgré l’engagement verbal des leaders, les violences ont continué ces dernières semaines et des informations font état de mouvements de grande ampleur dans les jours à venir.

Seyoum Mesfin a rappelé que la médiation faisait une pause pour les fêtes de fin d’année. Il espère que cette trêve sera aussi valable pour les affrontements militaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.