Accéder au contenu principal
Rwanda / Justice internationale

Justice internationale: le TPIR devrait continuer ses travaux en 2015

Les bureaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha, en Tanzanie, en 2003.
Les bureaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha, en Tanzanie, en 2003. (CC)/Tomsudani/Wikipédia

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) devait fermer ses portes fin 2014. Finalement, cette cour onusienne pourrait poursuivre ses travaux jusqu'en septembre 2015 en raison d’un procès en appel qui n'a pas pu être terminé dans les temps.

Publicité

Nous avons arrêté 93 personnes au total et nous avons terminé tous les procès en première instance. Mais certains de ces accusés ont fait appel. Tous les procès en appel ont pu avoir lieu dans les délais sauf un. Il s'agit d'un procès contre six personnes dans le cadre d’un même dossier, le dossier dit de Butare, contre notamment l'ancien ministre de la Famille et du progrès des femmes, Pauline Nyiramasuhuko. Donc voilà, c'est à cause de ce dossier qu'on a dû repousser, la chambre d'appel est censée rendre son verdict mi-2015. Donc à l'heure actuelle, ce qu'on a prévu, c'est d'en terminer avec cette procédure judiciaire en septembre comme dernier délai. Mais le personnel a déjà commencé à partir et continue de le faire. On a été 1 500 personnes originaires d'une centaine de pays à travailler dans ce tribunal au plus fort de ses activités, mais on n'est plus qu'un peu plus de deux cents pour continuer à faire fonctionner la cour et en finir avec ce dernier procès.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.