Accéder au contenu principal
Mali

Mali: vers un statut pour le chef de l’opposition

Le député Soumaïla Cissé est actuellement le chef de l’opposition malienne.
Le député Soumaïla Cissé est actuellement le chef de l’opposition malienne. REUTERS/Joe Penney

Le chef de l'opposition au Mali aura bientôt un statut officiel. Les députés ont pris cette décision, en fin de semaine dernière, à une très large majorité. Désormais, le représentant des opposants bénéficiera des mêmes avantages que le vice-président de l'Assemblée nationale.

Publicité

Selon le projet de loi adopté par les députés, l’opposition malienne sera désormais représentée par un porte-parole qui prend le titre de chef de file de l’opposition politique. Il est désigné par le parti d’opposition ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale.

Dorénavant, le président de la République et le Premier ministre pourront le consulter. Il sera également reçu par eux à sa demande. Chaque année, le chef de cette opposition devra écrire un rapport pour notamment souligner d’éventuelles violations de ses droits.

L'opposition malienne prend du poids

Du point de vue de ses avantages, le chef de l’opposition politique au Mali est assimilé au premier vice-président de l’hémicycle. Il a un cabinet et sa prise en charge est inscrite au budget national. Il a également sa place dans le protocole.

Avec cette nouvelle loi, l’opposition malienne prend du poids, elle est davantage respectée. Celui qui va occuper la fonction n’est pas encore officiellement connu, mais il viendra à coup sûr des rangs de l’Union pour la République et la démocratie (URD), principal parti d’opposition à l’Assemblée. Son patron s’appelle Soumaïla Cissé, lui-même député.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.