Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Somalie

Les Etats-Unis nomment leur premier ambassadeur en Somalie depuis 1991

Photo non datée de l'ancienne ambassade américaine à Mogadiscio.
Photo non datée de l'ancienne ambassade américaine à Mogadiscio. DR.

Le département d’Etat a annoncé que le président Obama avait nommé un ambassadeur en Somalie, une première historique puisque les Etats-Unis n’avaient plus été représentés à Mogadiscio depuis 1991.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Le président Obama a désigné une diplomate de carrière, Katherine Dhanani, qui a été notamment consule générale à Hyderabad, en Inde, pour représenter les Etats-Unis en Somalie. Elle gérera toutefois pour le moment les relations depuis l’ambassade américaine à Nairobi, les conditions de sécurité à Mogadiscio n’étant pas encore adéquates.

Le souvenir de l’hélicoptère Black Hawk abattu en 1993 par les rebelles est encore vivace. Mais la nomination d’un ambassadeur, qui doit encore être confirmée par le Sénat, montre tout de même ce que le département d’Etat qualifie « d’approfondissement de la relation entre les Etats-Unis et la Somalie ». Le président Hassan Cheikh Mohamoud avait été reçu à la Maison Blanche en janvier 2013, après que Washington a reconnu, pour la première fois depuis 1991, un gouvernement somalien.

Le département d’Etat a salué « les progrès du peuple somalien pour se sortir de décennies de conflits », notant tout de même qu’il restait encore beaucoup à faire avant que le pays ne devienne « une nation en paix, démocratique et prospère ». Un peu plus d’une centaine de militaires américains aident l’armée somalienne à s’entraîner et, le mois dernier, l’un des chefs des shebabs a été abattu par un drone américain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.