Accéder au contenu principal
Sénégal

Migrants: au Sénégal, une cellule de crise pour recenser les disparus

Les rescapés du naufrage du 19 avril à leur arrivée au port de Catane en Italie.
Les rescapés du naufrage du 19 avril à leur arrivée au port de Catane en Italie. AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI

On sait que des Sénégalais ont trouvé la mort lors du terrible naufrage du 19 avril dernier au large de la Libye, mais il est impossible à l'heure qu'il est d'avancer le moindre chiffre, a déclaré le secrétaire d'Etat aux Sénégalais de l'extérieur, Souleymane Jules Diop. Certaines informations avaient évoqué plus de 200 victimes sénégalaises sur un total de plus de 700 morts. A Dakar, en tout cas, une cellule de crise a été mise sur pied : déjà une cinquantaine d'appels en deux jours.

Publicité

René-Pierre Yehoumé, membre de la cellule de crise, reçoit les appels qui viennent notamment de Kedougou et de Tambacounda, non loin de la frontière malienne. « Ce dont nous avons besoin, c’est de localiser la personne portée disparue, d’avoir son prénom et son nom et surtout, le dernier lieu de contact », explique-t-il. Les appels sont nombreux. « C’est normal, les gens sont inquiets. Ce qui nous intéresse c’est l’être humain et nous essayons de faire le maximum », assure René-Pierre Yehoumé.

Une équipe d'une dizaine de personnes est mobilisée en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et l'Organisation internationale des migrations (OIM).

« Nous recueillons pour le moment l’ensemble des informations et nous tentons avec tous nos correspondants sur le terrain, aussi bien en Libye qu’en Italie d’établir qu’effectivement ces personnes ont été en situation de prendre ce navire, précise Emmanuel René Moise, directeur de cabinet du secrétaire d'Etat aux Sénégalais de l'extérieur. Moi, personnellement j’ai une appréhension par rapport au moment où l’on va annoncer à une famille que l’un des leurs a pu disparaître dans le naufrage. Mais c’est très important parce que sans l’information officielle, les familles ne peuvent pas faire le deuil. »

Un numéro spécial est ouvert : 77 857 25 82

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.