Accéder au contenu principal
RDC

RDC: le Sénat adopte la loi sur la répartition des sièges

Pour Léon Kengo Wa Dondo, président du Sénat en RDC, le vote précédent ne constituait pas un «rejet du texte».
Pour Léon Kengo Wa Dondo, président du Sénat en RDC, le vote précédent ne constituait pas un «rejet du texte». DR

Trente-cinq minutes en tout et pour tout : c'est la durée de la session extraordinaire du Sénat, reportée hier et qui s'est tenue ce mardi 11 août au matin. Tous les élus présents ont voté mais les membres de l'opposition s'étaient absentés. La loi controversée à propos de la répartition des sièges pour les élections locales et provinciales a donc été adoptée.

Publicité

Soixante-dix-sept sénateurs seulement sur un total de 108 ont participé à cette session extraordinaire controversée. L’opposition, et particulièrement le Mouvement de libération du Congo (MLC), a boycotté la séance. Tous les autres sénateurs présents ont adopté à l’unanimité la loi sur la répartition des sièges pour les élections locales et provinciales.

Un vote nominal et très expéditif pour ce texte qui a été recalé par la même Chambre il y a environ dix jours. Léon Kengo Wa Dondo, le président du Sénat, a usé d’une subtilité politique pour expliquer ce qu’on refuse désormais d’appeler un « rejet ». Il a plutôt parlé d’un vote insuffisant qui a nécessité la convocation de cette deuxième session extraordinaire du Sénat, aussitôt que la première avait pris fin.

Le texte voté sera transmis au président de la République pour promulgation. C’est un instrument juridique qui permet de lever une des contraintes présentées par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) pour l’organisation des élections, explique Ramazani Shadari, député et porte-parole du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). L’opposition, elle, continue de parler d’une session « anticonstitutionnelle » et d’une pratique « dictatoriale ».

→ À (RE)LIRE : RDC: nouveau vote au Sénat pour passer une loi électorale controversée

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.