Accéder au contenu principal
Burkina Faso

Burkina Faso: une brigade de gendarmerie attaquée à Oursi

Les assaillants ont visé une brigade de gendarmerie burkinabè.
Les assaillants ont visé une brigade de gendarmerie burkinabè. AFP PHOTO / OUOBA AHMED

Dans la nuit du 23 août 2015, la brigade territoriale de gendarmerie de Oursi, à quelques kilomètres de la frontière du Mali et du Niger a fait l'objet d'une attaque perpétrée par des individus armés non-identifiés. Dans cette attaque, les assaillants ont blessé grièvement un gendarme qui était de service et la fille du commandant de brigade, selon un communiqué du gouvernement burkinabè.

Publicité

Aux environs de 19h, dans la nuit du 23 août, la brigade territoriale de gendarmerie de Oursi, située à proximité de la frontière entre le Niger et le Mali a été attaquée.

Selon un habitant de la localité, témoin des faits, les assaillants étaient au nombre de trois, armés et enturbannés. Venu récupérer sa moto qu'il avait laissée au poste de gendarmerie, il se retrouve face à des individus fouillant les lieux. « Il n y pas de gendarme. C'est Boko Haram qui est ici. Couche-toi ! Nous recherchons des chrétiens » lui lance un des assaillants.

Apres avoir passé au peigne fin la brigade de gendarmerie, ils ont attaqué le domicile du commandant de brigade. Le bilan est de deux blessés dont un gendarme. Les assaillants se sont enfuis à pied, abandonnant la moto des gendarmes qu'ils voulaient emporter et qu'ils avaient pris le soin de remplir le réservoir.

« Ils ont fui lorsqu'ils ont vu les phares d'un véhicule de gendarmerie qui arrivait » relate l'habitant. L'armée a déployé des forces supplémentaires sur les lieux. Dans un communiqué, le gouvernement condamne « fermement » cette attaque et assure que « des recherches » sont en cours en vue de retrouver ces assaillants pour qu'ils répondent de leurs actes. Quant aux deux blessés, ils ont été transférés à Ouagadougou.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.