Accéder au contenu principal
Madagascar

Madagascar: la FIDH alerte sur des exactions présumées de l’armée

Corps de Dahalos tués par les villageois dans la province d'Anosy, dans le sud de la Grande Ile, le 3 septembre 2012.
Corps de Dahalos tués par les villageois dans la province d'Anosy, dans le sud de la Grande Ile, le 3 septembre 2012. AFP/Province d'Anosyy pr

La traque des dahalos, des voleurs de zébus, à Madasgacar et ses dérives. L'armée a lancé en août une vaste opération dans les régions rurales du pays, mais cette traque s'accompagne d'exactions. Depuis que 8 militaires ont été tués dans une embuscade, les actes de représailles de l'armée se multiplient. Une situation qui inquiète la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).

Publicité

Du côté d’Ihosy, le 3 septembre, les militaires ont ramené des soi-disant dahalos dans leur camp. Et tout de suite après, ils étaient ressortis avec les deux présumés dahalos, des pneus et des bidons de gasoil. Ils les ont emmenés à l’aérodrome d’Ihosy et ils les ont exécutés devant la population.

Contactées par RFI, les autorités militaires affirment que des enquêtes sont menées conjointement par la justice et la gendarmerie sur des cas de bavures. Les conclusions sont attendues d'ici peu.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.