Accéder au contenu principal
Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: mieux responsabiliser les PME pour favoriser l’attractivité

Une vue du quartier du Plateau, le quartier d'affaires d'Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire.
Une vue du quartier du Plateau, le quartier d'affaires d'Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. AFP PHOTO/Sia Kambou

A Abidjan, une vingtaine de petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes se rodent à l'exercice de la RSE. La Responsabilité sociale et environnementale des entreprises devient à travers le monde un critère de sélection en matière de respect du salarié. Des critères pas toujours faciles à respecter dans un monde entrepreneurial en Côte d’Ivoire en pleine mutation où le secteur informel prédomine encore.

Publicité

A la Maison de l'entreprise, ils sont une vingtaine de patrons ou de cadres de PME ivoiriennes à se familiariser avec les trois P : P comme respect de la personne ou du personnel, P comme respect de la planète et donc de l'environnement, et enfin P comme profit.

Comment prospérer, tout en intégrant ces trois paramètres au fonctionnement de son entreprise ? André Aimable Dufat Anye, consultant en management, nous explique que cela est possible même pour une PME confrontée à tout un tas d'autres difficultés propres à la Côte d’Ivoire : « Le fait de mettre la personne humaine au centre, le fait de s’appuyer sur des valeurs comme la solidarité qui sont des valeurs africaines, ou l’individualisme n’est pas outrancier, où on essaie de donner une place à une personne, et on permet à la personne de s’épanouir dans sa communauté ».

Un signe fort pour les multinationales

Il est effectivement possible d'appliquer les normes RSE, et même indispensable, ajoute Yannick Aboh, spécialiste RSE à la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (CGECI) : « Vous savez aujourd’hui toute l’importance que les grandes entreprises accordent à leur image de marque, je parle par exemple de l’affaire de Rana Plaza (un immeuble d’ateliers de confection s’est effondré au Bangladesh faisant plus de 1 100 morts, NDLR). Les multinationales font de plus en plus attention à ces problématiques. Ce que nous leur disons lors de ce type de formation, c’est qu’en faisant de la responsabilité sociétale, vous ne mettez pas en retard votre organisation. Au contraire, vous gagnez plus de parts de marché. Au contraire, vous êtes bien vus auprès de vos partenaires commerciaux, notamment ces grandes multinationales, les grandes entreprises qui viennent de plus en plus en Côte d’Ivoire ».

Rendre plus performantes les PME ivoiriennes aujourd'hui, pour mieux faire face à la demande du marché de demain, c'est le défi de cette formation. La Côte d’Ivoire a pour projet dans l'année qui vient d'instaurer un label RSE pour ses entreprises.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.