Accéder au contenu principal
Tchad

Présidentielle au Tchad: l'opposition s'organise pour sécuriser le vote

Place de la Nation, à Ndjamena, Tchad.
Place de la Nation, à Ndjamena, Tchad. PHILIPPE DESMAZES / AFP

Au Tchad, les partis d'opposition engagés dans la présidentielle de dimanche prochain ont signé ce mardi un accord pour la sécurisation des votes et s'engagent à soutenir le candidat de l'opposition qui parviendra au second tour.

Publicité

A l’initiative de cet accord, le parti Un Jour Nouveau qui ne participe pas à la présidentielle et des associations de la société civile. L’objectif est de se donner la main contre le président sortant, explique Nasra Djimasngar, responsable du parti Un Jour Nouveau. « L’accord va tout simplement permettre à mettre en place une dynamique qui va consister à fédérer les moyens, pour veiller à ce qu’au sortir du vote le 10 avril, le suffrage exprimé par les électeurs ne soit pas tripatouillé » explique l'homme politique.

Sur les 13 partis engagés contre le président Deby, 7 ont signé l’accord. Pour le directeur de campagne du candidat Gali Ngoté, c’est une occasion pour l’opposition.
« C’est l’occasion ultime pour l’opposition de s’organiser pour qu’au soir du 10 avril on puisse dire [en avant] pour le changement que le peuple a souhaité depuis cette année 2016, avec les manifestations, en s’appropriant la chose politique » explique le député Madtoîngué Bénelgar.

Les signataires de l’accord annoncent aussi la création de la coordination de l’opposition pour des élections transparentes, un organe parallèle qui sera chargé de la collecte et la diffusion des résultats, si possible avant ceux de la Céni.
 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.