Accéder au contenu principal
Nigeria/Cameroun

Paul Biya en visite au Nigeria: les deux pays affermissent leur relation

Le président camerounais (g) et son homologue nigérian (d) à Abuja, le 3 mai 2016.
Le président camerounais (g) et son homologue nigérian (d) à Abuja, le 3 mai 2016. STRINGER / AFP

Le président camerounais Paul Biya a entamé mardi 3 mai un voyage officiel de deux jours au Nigeria. Répondant ainsi à l'invitation de Muhammadu Buhari, son homologue nigérian. Au menu des discussions entre les deux chefs d'Etats : la lutte contre Boko Haram. Sujet de tension par le passé entre les deux pays. Point de convergence aujourd'hui depuis l'arrivée au pouvoir du président nigérian.

Publicité

Deux visites d'Etat en moins d'un an. Les relations entre le Nigeria et Cameroun sont bien sur la voie du réchauffement. Oublier les différents frontaliers alimentant la méfiance réciproque. L'heure est à l'entente franche et cordiale.

Désormais Yaoundé et Abuja se fréquentent et se consultent davantage. Officiellement, les relations socio-économiques sont au cœur des échanges bilatéraux. Avec la perspective de signature d'accords visant à renforcer la libre circulation des biens et des personnes.

Pourtant c'est la lutte contre un ennemi commun qui polarise la relation entre les deux voisins. Le combat contre la branche ouest-africaine de l'organisation Etat islamique, ex-Boko Haram, mobilise les services de défense des deux pays.

En rendant la politesse à Muhammadu Buhari, son homologue nigérian venu en juillet dernier à Yaoundé, le président camerounais Paul Biya confirme l'importance de l'axe Abuja–Yaoundé au sein de la force conjointe multinationale.

En se voyant à moins de 10 jours, du sommet des Etats du bassin du Lac Tchad, les deux hommes accordent leur position. A défaut de parler d'une seule voix, ils vont s'assurer au moins qu'il n'y a toujours une harmonie entre eux.

Les deux pays ont accepté (...) d'articuler la lutte dans le fond. C'est-à-dire permettre à la force multinationale mixte puisse aller au fond des différents Etats, au fond des endroits où se trouvent les dangers...

Manassé Aboya Endong

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.