Accéder au contenu principal
Nigeria

Nigeria: reddition de trois cadres de Boko Haram

Copie d'écran d'une vidéo diffusant un message de propagande annoncé par Abubakar Shekau.
Copie d'écran d'une vidéo diffusant un message de propagande annoncé par Abubakar Shekau. Fuente: YouTube

Depuis quelques semaines, l'armée nigériane intensifie son offensive terrestre dans le sud de l'Etat du Borno. Notamment aux abords et à l'intérieur de la forêt de Sambisa. Là où pourraient se cacher Abubakar Shekau et les autres commandants de l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest. L'armée nigériane a annoncé ce weekend de nouvelles redditions d'insurgés et notamment de trois chefs.

Publicité

Hamidou Buba, Musa Buba et Ali Idrissa se sont rendus en se présentant comme
des chefs de second rang. Ils seraient en charge notamment de logistique. Les autres membres présumés eux ont reconnu être des combattants.

Selon Sani Usman, le porte-parole de l'armée nigériane, ces suspects auraient concédé avoir participé à plusieurs attaques de villes et villages. L'opération « Répression », nom de code de l'offensive sur Sambisa, aurait mis en fuite plusieurs
cellules d'insurgés dans le sud du Borno. A chaque fois ces insurgés abandonneraient sur le terrain véhicules, mais aussi armements, munitions et aussi vivres.

Un bataillon de soldats nigérians aurait libéré 35 civils prétendant avoir été otages du côté de Balaganje. Parmi eux, 22 enfants. A quelques jours du sommet de la Commission du bassin du Lac Tchad consacré à la sécurité, le Nigeria avance ses pions.

Son armée est lancée dans une course contre la montre. Avec un but : reprendre le plutôt possible le contrôle de la forêt de Sambisa, fief présumé d'Abubakar Shekau et ses hommes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.