Accéder au contenu principal
Burkina Faso

Burkina Faso: les producteurs de coton en colère contre le géant Monsanto

Récolte du coton au Burkina Faso, l'une des principales ressources économiques du pays.
Récolte du coton au Burkina Faso, l'une des principales ressources économiques du pays. AFP/ISSOUF SANOGO

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi 21 mai dans le monde contre le géant américain de l’agroalimentaire Monsanto, dénonçant l’utilisation de pesticides et l’agriculture intensive. Au Burkina Faso, la filière coton a été impactée par l’utilisation des OGM et beaucoup de producteurs sont mécontents.

Publicité

Monsanto voulait faire du Burkina Faso un modèle africain dans la production des organismes génétiquement modifiés. Mais le rêve a été de courte durée. En six ans, le constat des producteurs est amer : mauvaise qualité et baisse du prix sur le marché international.

« L’huile extraite du coton contient des organismes modifiés au Burkina Faso. Or, nous consommons l’huile en très grande quantité et elle est aussi utilisée pour l’alimentation humaine », explique le généticien Jean Didier De Zongo. « Il faudrait que l’on puisse faire des investigations pour connaître les impacts sur la santé de l’homme », ajoute-t-il.

→ A (RE)LIRE : Coton OGM : le Burkina Faso demande réparation à Monsanto

Pour la campagne 2016-2017, les producteurs de coton renoncent à la matière génétiquement modifiée. Ils demandent par ailleurs à Monsanto un dédommagement de 73 millions d’euros pour les pertes qu’ils ont subies ces cinq dernières années. « Monsanto doit répondre de ses actes », commente Jean Didier De Zongo.

Selon une source proche de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina, une réunion est prévue la semaine prochaine entre Monsanto et les producteurs burkinabè.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.