Accéder au contenu principal
Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: le parti au pouvoir se prononce pour la réforme constitutionnelle

Siège de l'Assemblée nationale à Abidjan, Côte d'Ivoire.
Siège de l'Assemblée nationale à Abidjan, Côte d'Ivoire. Wikimedia

En Côte d'Ivoire, le RHDP, la coalition au pouvoir, affiche tout son soutien au projet de nouvelle Constitution voulue par Alassane Ouattara. Une semaine après la levée de boucliers de l'opposition ivoirienne contre ce processus, le patron de la majorité a pris la parole jeudi 7 juillet 2016 sans pour autant faire cesser les spéculations autour de la nouvelle Constitution.

Publicité

« Ce sera au peuple, et au peuple seul de trancher lors du référendum. » En quelques mots assénés, Amadou Soumahoro, le président du directoire du RHDP, balaie les critiques de l'opposition. Il n'y aura ni changement de méthode ni modification de contenu, répond-il aux 23 partis qui ont appelé au retrait du projet présidentiel de nouvelle Constitution et demandé un grand débat national.

« Vingt-trois partis, c’est beaucoup en nombre, mais qu’est-ce qu’ils pèsent politiquement dans l’opinion ? Malheureusement, nous avons parfois dans notre pays des oppositions de principe. On ne sait même pas encore quel sera le contenu du projet constitutionnel. L’avis des vingt-trois partis ne nous arrêtera pas, au contraire. Vous pouvez nous faire confiance, le moment venu, nous irons au référendum et on verra ce que pèsent ces vingt-trois partis politiques », a déclaré Amadou Soumahoro.

Création d'une vice-présidence, d'un Sénat, rejet du concept d'ivoirité, seuls les grands traits du projet de nouvelle Constitution sont pour l'heure connus, mais les spéculations vont bon train et les débats promettent d'être vifs. Notamment à l'Assemblée où les députés n'ont toujours pas voulu voter la loi organique permettant l'organisation du référendum constitutionnel. Celui-ci est prévu pour octobre.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.