Accéder au contenu principal
Togo

[Reportage] A Lomé, hommage aux 5 soldats togolais de la Minusma morts au Mali

Des officiers de police et des membres de l'armée togolaise brandissent le portrait du sergent Landja Mozoboyo, l'un des cinq soldats togolais tués au Mali, au cours une commémoration à Lomé, le 8 juillet 2016.
Des officiers de police et des membres de l'armée togolaise brandissent le portrait du sergent Landja Mozoboyo, l'un des cinq soldats togolais tués au Mali, au cours une commémoration à Lomé, le 8 juillet 2016. EMILE KOUTON / AFP

Le Togo rend hommage à ses soldats morts au combat. Le 29 mai, cinq militaires du contingent togolais à la Minusma sont tombés dans une embuscade près de Sévaré au Mali. Leurs dépouilles sont arrivées ce vendredi 8 juillet au matin à Lomé, où un hommage leur a été rendu. Reportage.

Publicité

L'émotion était vive, ce vendredi 8 juillet à Lomé. Les dépouilles des cinq militaires tués au Mali le 29 mai sont arrivées à la Place des défilés venant de l'aéroport, dans des véhicules légers de reconnaissance VLR. Toutes les couches de la nation étaient présentes, tous les corps de l'armée en tenu d'apparat.

Le ton grave, Faure Gnassingbé prononce l'unique discours exprimant sa fierté pour ses soldats. « Je suis fier de vous, a déclaré le président togolais. De l'image que vous renvoyez de notre cher Togo. Nous restons disposés à relever les défis qui nous sont proposés pour maintenir la paix et la sécurité à l'intérieur de nos frontières, mais aussi là où les accords nous lient, et que nous respecterons. »

Puis il procède à la décoration des cinq soldats à titre posthume, les élevant au titre de chevalier de l'ordre du Mono. La sonnerie aux morts résonne, les dépouilles repartent, elles seront reprises par les familles qui procèderont à leur inhumation.

Ils sont partis vaillants pour défendre la paix menacée au Mali, ils reviennent sans vie pour dormir au milieu des leurs désormais dans la paix.

Nous restons disposés à relever les défis qui nous sont proposés pour maintenir la paix et la sécurité à l'intérieur de nos frontières, mais aussi là où les accords nous lient, et que nous respecterons.

A Lomé, lors de l'hommage rendu aux soldats togolais tués au Mali

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.