Accéder au contenu principal
Soudan / Tchad

Deux nouveaux sites classés à l'UNESCO au Soudan et au Tchad

Des chameaux dans le massif de l'Ennedi, au Tchad.
Des chameaux dans le massif de l'Ennedi, au Tchad. Crédit : Wikimedia Commons

Au Soudan, deux parcs marins ont été classés patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit du parc de Sanganeb, une structure de récifs coralliens isolés au centre de la mer Rouge. Et de la baie du Dungonab, qui abrite des mangroves et sert d’habitat à des populations d’oiseaux de mer et de nombreux mammifères marins. Deux lieux qui répondent aux critères de sites exceptionnels.

Publicité

« L’habitat marin est très riche. Le fait que ce soit le seul atoll de la mer Rouge, c’est exceptionnel. C’est un mélange de facteurs, qui regroupent la beauté d’une part, et la richesse, la biodiversité de l’autre », précise Nada Al Hassan, chef de l'unité Etats arabes au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Dans le nord-est du Tchad, l'UNESCO a classé le massif de l’Ennedi pour sa silhouette magistrale. Il s’agit d’un plateau de grès, formé de canyons et de falaises. De nombreuses peintures rupestres ont été gravées sur la surface rocheuse de grottes.

« Nous parlons de présences humaines qui durent au moins près de 7 000 ans, souligne Edmond Moukala, chef de l'unité Afrique au sein du patrimoine mondial de l'UNESCO. La majorité des expressions de l’art rupestre décrit les rapports entre l’humain, la faune sauvage et les animaux domestiques. On y voit des vêtements, des bijoux, des armements et l’habitat. »

Classer ce site devrait permettre d'attirer l'attention de la communauté des chercheurs intéressés par les origines de l'humanité. Une mission est d'ailleurs prévue en fin d'année afin d'approfondir des projets de recherches déjà entamés sur ces peintures rupestres.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.