Accéder au contenu principal
RDC

Beni en RDC: on recherche toujours les disparus ou victimes des massacres

Le mardi 16 août, une première opération de recherche avait permis de retrouver deux corps et de les enterrer
Le mardi 16 août, une première opération de recherche avait permis de retrouver deux corps et de les enterrer Photo: Sonia Rolley / RFI

En RDC, les autorités traditionnelles, en coordination avec l’armée congolaise, sont toujours à la recherche des disparus ou victimes du massacre du weekend dernier.

Publicité

Il y a encore des disparus, des corps également inaccessibles puisqu’ils se situaient dans des zones où les FARDC sont en opération. Mardi 16 août, une première opération de recherche avait permis d’en retrouver deux et de les enterrer. Mais, au cours d’opérations de sécurisation de la périphérie de Beni, l’armée congolaise avait repéré et combattu vers Mangolikene de présumés ADF soupçonnés d’être les auteurs du massacre du weekend dernier.

Il a donc fallu attendre que la zone soit sécurisée pour partir à la recherche d’autres corps. Le chef coutumier était accompagné de familles de disparus pour qu’ils puissent identifier leurs proches et les enterrer sur place le cas échéant. Les FARDC avaient découvert un corps et pensaient en avoir découvert d’autres lors de leurs patrouilles de sécurisation.

Alors que le chef coutumier appelait ses collaborateurs qui étaient avec l’armée pour préparer la mission, les familles de disparus ont paniqué voyant des hommes en tenue militaire faire mouvement. Et pourtant il s’agissait bien des mêmes FARDC qu’ils devaient rejoindre. Trop tard, les voilà fuyant à travers les champs et propageant un rumeur d’attaque de présumés ADF qui en raison de la présence de journalistes de la presse internationale a fait le tour du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.