Accéder au contenu principal
Italie/Niger

L’Italie s’engage à aider financièrement le Niger pour freiner les migrations

Paolo Gentiloni, le ministre italien des Affaires étrangères, a déclaré que son pays mettra à la disposition du Niger 200 millions d’euros.
Paolo Gentiloni, le ministre italien des Affaires étrangères, a déclaré que son pays mettra à la disposition du Niger 200 millions d’euros. AFP PHOTO/JOHN THYS

L’Italie a décidé d’aider financièrement le Niger pour freiner le phénomène de migration vers l’Europe. En visite éclair jeudi 10 novembre à Niamey, et après une rencontre avec le président Mahamadou Issoufou, le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni a déclaré que son pays mettra à la disposition du Niger 200 millions d’euros.

Publicité

Pour Paolo Gentiloni, « les problèmes des migrations illégales, on ne peut pas accepter de [les] laisser dans les mains des organisations de trafic illégal. Récemment, l’Union européenne a décidé un nouveau fonds spécial [contre] l’immigration irrégulière de 500 millions d’euros. »

« L’Italie elle-même a décidé un fonds spécial de 200 millions d’euros, indique le ministre italien des Affaires étrangères. Cela doit se transformer en une coopération avec les autorités du Niger pour renforcer leur équipement, leur capacité de gestion des frontières, leur capacité d’assistance humanitaire. »

« En fait, réduire le nombre de migrants irréguliers qui traversent le Niger n’est pas seulement un intérêt européen, mais on est d’accord pour mettre nos ressources économiques à disposition du Niger pour travailler ensemble sur ces résultats », conclut M. Gentiloni.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.