Accéder au contenu principal
Madagascar / Economie

Madagascar: des «rencontres rapides» entre entrepreneurs et investisseurs

Une vue de la capitale Antananarivo à Madagascar.
Une vue de la capitale Antananarivo à Madagascar. REUTERS/Thomas Mukoya

A Antananarivo, ce vendredi 10 février au soir, c’était le rendez-vous des entrepreneurs. A la manière d’un speed dating (une « rencontre rapide ») pour célibataires, la « Start Up Dating » proposait aux porteurs de projets et investisseurs de se rencontrer autour d’un verre, dans un même lieu, par rotations de dix minutes. Une manière conviviale pour « réseauter » et pour trouver une solution alternative au crédit d’investissement, inaccessible à bon nombre de Malgaches.

Publicité

Hier, vendredi 10 février au soir, ils étaient plus d’une centaine de personnes présentes à cette deuxième édition du « Start Up Dating ». Ce sont principalement de jeunes porteurs de projets : « Bonjour, je suis Frédéric. Mon objectif est de trouver le projet dans lequel je pourrai m’investir à moyen terme »... « je suis Lisiane, chef d’entreprise en huiles essentielles et huiles végétales »...

Sur le gilet de Railovy Andrianavalona, on voit une étiquette jaune. Le code pour signifier qu’elle est une investisseuse potentielle : « Je suis là ce soir pour investir dans un projet existant qui regroupe au moins trois critères essentiels pour moi : agribusiness, bio, et un projet qui toucherait les femmes, surtout les femmes rurales. »

«Ce dont j'ai besoin, c'est 20 millions d'ariarys »

A côté d’elle, une jeune femme de 19 ans. Fy Tia Koloina Ranaivoson vient de lancer  P’tit Baba avec deux amies, un projet de transformation de fruits et légumes en compote, nutritivement riche pour lutter contre la malnutrition chronique des enfants : « Je suis venue chercher ce soir des investisseurs. Aujourd’hui ce qui manque dans mon projet, ce sont des financements pour l’achat des matières premières, des bocaux, pour le transport, et tout ça. Ce dont j’ai besoin, c’est 20 millions d’ariarys [6 000 euros]. »

Comme Fy Tia Koloina, ils étaient 80 hier soir, à espérer convaincre un « business angel » de la viabilité de leur projet. Une alternative aux crédits bancaires, trop difficiles à obtenir en ce moment à Madagascar, de l’aveu même des startupers participants.

Face au succès de la soirée, les organisateurs du « Start Up Dating » ont annoncé que l’événement aurait désormais lieu tous les deux mois dans la capitale malgache. Une manière d’encourager l’entrepreneuriat et l’innovation sur la Grande Île.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.