Accéder au contenu principal
Tunisie

Tunisie: une dizaine de personnes hospitalisées suite à un conflit foncier

Une femme coût le drapeau national tunisien dans une boutique, à Tunis. (Photo d'illustration)
Une femme coût le drapeau national tunisien dans une boutique, à Tunis. (Photo d'illustration) REUTERS/Zoubeir Souissi

En Tunisie, un conflit portant sur une délimitation de terrain a dégénéré en affrontements entre deux villages du sud du pays, dans la région de Kébili. Les habitants ont utilisé des bâtons et des fusils de chasse, samedi 10 juin, suite à un désaccord foncier récurrent entre les deux localités. 78 personnes ont été blessées dont deux dans un état sérieux. Le calme est revenu mais une dizaine de personnes sont toujours hospitalisées.

Publicité

Le désaccord sur la délimitation exacte de ces terres remonte à l'indépendance mais, depuis la révolution de 2011, il a dégénéré plusieurs fois en affrontements entre les deux tribus concernées, à savoir de grandes familles de la région.

Cette fois-ci, selon un représentant local de la Ligue tunisienne des droits de l'homme, chacun a fait appel à des membres de leur tribu, installés dans d'autres villes, pour en découdre.

Au total, indique le gouverneur de Kébili, 78 personnes ont été blessées par des coups de bâtons, de pierres et des tirs de chevrotine. Douze sont toujours hospitalisées dans la région et deux ont dû être transférées dans un hôpital spécialisé.

Le représentant de la Ligue tunisienne des droits de l'homme affirme que les forces de l'ordre étaient présentes sur les lieux du rassemblement, dès le début, sans visiblement réussir à empêcher l'affrontement.

Selon le gouverneur, personne n'a été arrêté pour l'instant, mais les blessés « seront entendus par la police dans les prochains jours », a-t-il souligné avant d’ajouter qu’une commission sera constituée, la semaine prochaine, pour mener les négociations sur ce désaccord foncier.

A deux pas du Chott el-Jérid, un immense lac qui alimente en eau les palmiers de cette région, le chômage atteint des records. Les principales richesses sont la culture des dattes et quelques gisements de gaz et de pétrole.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.