Accéder au contenu principal
RDC

RDC: les sociétés minières priées de rapatrier 40% des recettes des exportations

Un camion dans une mine de Lubumbashi, au sud-est de la RDC.
Un camion dans une mine de Lubumbashi, au sud-est de la RDC. AFP PHOTO / MARC JOURDIER

Les entreprises minières étrangères sont sommées de rapatrier 40% des recettes issues des exportations pour combler le manque de devises. Le ministre d'Etat en charge de l'Economie décide ainsi de faire appliquer une disposition de la législation congolaise longtemps ignorée.

Publicité

Joseph Kapika, le ministre d'Etat en charge de l'Economie, l'a rappelé depuis Lubumbashi où il séjourne : cette disposition de la législation congolaise a été jusqu'ici ignorée par les entreprises minières étrangères.

Joint au téléphone par RFI, Joseph Kapika a expliqué que la RDC connaissait pour cette raison une pénurie des devises étrangères. Il n'y en a pas assez dans les banques. Et les importateurs, à l'exemple de ceux des vivres frais, ont du mal à s'approvisionner. La rareté commence alors à se faire sentir sur le marché.

Et c'est certainement cette pénurie des devises étrangères qui est à la base de la chute continue du franc congolais. Le dollar américain s'échange désormais à un peu plus de 1 500 francs congolais contre 950 il y a quelques mois.

Dans cet environnement, les grèves et les menaces de grève sont observées dans plusieurs entreprises tant publiques que privées. Les employés et les fonctionnaires revendiquent le réajustement des salaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.