Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

Afrique du Sud: nouveau report du procès de deux jeunes accusés de jihadisme

Vue de Johannesburg (image d'illustration).
Vue de Johannesburg (image d'illustration). Getty Images/Jon Hicks

En Afrique du Sud, le procès pour terrorisme de deux jeunes de 23 ans accusés d'avoir tenté de rejoindre le groupe jihadiste Etat islamique a une fois de plus été reporté. Arrêtés il y a un an, les deux frères jumeaux attendent toujours l'ouverture de leur procès. Ils sont accusés de terrorisme et de fraude et comparaissaient mardi 11 juillet pour la énième fois. L’audience a été reportée au 27 juillet.

Publicité

Brandon-Lee et Tony-Lee Thulsie ont été arrêtés le 10 juillet 2016 à leur domicile, au nord de Johannesburg. Selon l'acte d'accusation, les deux frères « ont comploté en vue de commettre des actes terroristes, notamment contre l'ambassade des Etats-Unis dans le pays et des institutions juives ». Ils sont également accusés d'avoir incité d'autres personnes « à les aider » pour ces attaques, en faisant « la promotion de l'Etat islamique ».

La police affirme que les deux jeunes étaient surveillés depuis 2015 et qu'ils auraient essayé de quitter le pays à deux reprises pour rejoindre le mouvement jihadiste.

Les deux accusés ont comparu près d'une dizaine de fois depuis leur arrestation. Leur procès a été reporté notamment à la demande du procureur qui dit attendre des informations de l'étranger.

Pour l'avocat des jumeaux, il est inadmissible que la date du procès n'ait toujours pas été fixée un an après leur arrestation. Quant à la famille, elle clame leur innocence et selon sa porte-parole, elle est bouleversée et frustrée par ces délais à répétition et réclame un procès équitable.

Au total, une centaine de Sud-Africains, principalement en famille, serait partie ces dernières années rejoindre les rangs de l'Etat islamique.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.