Accéder au contenu principal
Kenya

Kenya: des dissensions au sein de l'opposition?

Raila Odinga, le 28 novembre 2017.
Raila Odinga, le 28 novembre 2017. REUTERS/Baz Ratner

Au Kenya, la prestation de serment de l'opposant Raïla Odinga mardi 30 janvier continue à secouer la politique du pays. Les trois grands alliés du chef de la NASA n'étaient pas là lors de la cérémonie, suscitant colère et incompréhension dans les rangs de la coalition. Aujourd'hui, les trois hommes sont apparus en compagnie de Raïla Odinga pour couper court aux rumeurs et confirmer la poursuite du combat.

Publicité

« C'est une image qui vaut 1 000 mots. Voilà la NASA aussi solide et engagée que jamais. » Moses Wetangula, souriant aux côtés de Musalia Mudavadi et Kalonzo Musioka. Traités par certains de lâches et de traîtres, les trois hommes ont posé aux côtés de leur chef pour prouver que la NASA restait unie. « Ceux qui font prospérer la calomnient favorisent un agenda de l'Apocalypse, affirme Musalia Mudavadi. Calmez-vous. Ne passons pas trop de temps à nous battre entre nous. »

Floue dans ses explications, la NASA dit que cette absence était un choix stratégique et que Kalonzo Musyoka sera d'ailleurs investi vice-président bientôt.

Mais certains y voient la preuve d'un désaccord. Les trois hommes sont présentés comme des modérés opposés à la prestation de serment. En tout cas Raïla Odinga a promis de dévoiler ce vendredi les prochaines actions de l'opposition. « Je n'ai pas prêté serment parce que je suis fou. Je ne suis pas mégalomane. Je suis très raisonnable et convaincu que j'ai gagné. On veut forcer le pouvoir à accepter sa défaite. Et on va vous montrer le chemin », a déclaré Raïla Odinga.

Une source au sein de l'opposition confirme toutefois que la NASA est fissurée et se demande si la coalition existe encore.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.