Accéder au contenu principal
Sénégal

Sénégal: un policier suspendu après avoir giflé un motard

Un véhicule de police dans une rue de Dakar, le 2 octobre 2017.
Un véhicule de police dans une rue de Dakar, le 2 octobre 2017. Seyllou / AFP

Un policier a été suspendu ce week-end à Ziguinchor. Lors d'un contrôle routier, il a giflé un conducteur de moto. L'histoire aurait pu s'arrêter là, si un militant des droits de l'homme n'avait pas filmé la scène puis avait posté la vidéo sur Facebook.

Publicité

La vidéo dure 20 secondes. Le policier à gauche écoute le motocycliste qui a été arrêté quelques minutes plus tôt par un agent de la circulation, car il ne portait pas de casque. « Je ne lui ai pas mal parlé, explique le jeune homme, c'est la manière dont il m'a parlé, je lui ai répondu. » Le policier qui n'a rien dit décroche alors une violente gifle. « Ne me gifle plus, dit le conducteur de la moto, si tu le refais, je vais te gifler aussi. »

L'auteur de la vidéo, Joseph Mendy, membre d'Amnesty, la publie vendredi soir sur les réseaux sociaux avec ce commentaire : « nous subissons de l'injustice de certaines forces de l'ordre, c'est honteux. »

La vidéo devient virale. Samedi, Joseph Mendy a été arrêté, entendu puis relâché, mais la police souhaite à nouveau l'entendre ce lundi. Dans le même temps, le ministère de l'Intérieur a condamné la violence du policier qui a été suspendu.

Pour le directeur d'Amnesty International au Sénégal, Seydi Gassama, cette décision est essentielle. « Nous saluons la réaction du ministre de l'Intérieur, qui a pris des sanctions administratives contre l'agent de police auteur de cet acte violent. Nous allons maintenant aider la victime à porter plainte pour que le policier soit poursuivi au pénal. Et cette impunité-là, nous devons la combattre en faisant condamner ces policiers qui exercent une violence gratuite contre les civils. »

Relevé de ses fonctions, le policier pourrait être plus sévèrement sanctionné. Dans son communiqué, le ministère de l'Intérieur indique sobrement que d'autres mesures seront prises à son encontre.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.