Accéder au contenu principal
Mauritanie

Mauritanie: l'opposition veut participer aux prochaines législatives

Nouakchott. L'opposition mauritanienne entend participer aux prochaines législatives.
Nouakchott. L'opposition mauritanienne entend participer aux prochaines législatives. Alexandra Pugachevsky/CC/Wikimedia

L'opposition mauritanienne entend participer aux prochaines élections législatives prévues cet été 2018. Elle avait boycotté le précédent scrutin législatif de 2013.

Publicité

Le G8 et le Forum national pour la démocratie et l'unité (FNDU), les deux structures qui regroupent l'opposition se disent décidées à tout mettre en oeuvre pour arriver à une alternance mais exigent d'être associées à la constitution de la CENI. D'où l'appel lancé ce vendredi lors d'une conférence de presse par Mohamed ould Maouloud président du FNDU.

Nous allons participer aux prochaines élections.

Mohamed ould Maouloud, président du FNDU

L'opposition demande par ailleurs que soient pousuivis en justice tous ceux qui appellent à modifier la Constitution dans le but de permettre au président Ould Abdelaziz de briguer un troisième mandat en 2019. Jusque-là le président a toujours assuré qu'il respecterait la Constitution mais plusieurs de ses partisans ont lancé des initiatives qui vont dans le sens contraire, notamment via des affiches. Ce qui, pour l'opposition, constitue potentiellement un trouble à l'ordre public.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.