Accéder au contenu principal
Kenya

Kenya: le président Kenyatta et l’opposant Odinga ensemble pour le 1er-Mai

Le président kényan Uhuru Kenyatta (àg.) serre la main de son opposant Raïla Odinga le 9 mars 2018 à Nairobi.
Le président kényan Uhuru Kenyatta (àg.) serre la main de son opposant Raïla Odinga le 9 mars 2018 à Nairobi. REUTERS/Thomas Mukoya

Au Kenya, ce 1er-Mai est placé sous le signe de la réconciliation. Les deux anciens ennemis, le président Uhuru Kenyatta et le chef de file de l'opposition, Raïla Odinga, se sont retrouvés lors des cérémonies officielles.

Publicité

Invité aux cérémonies du 1er-Mai organisées à Uhuru Park, dans le centre de Nairobi, Raïla Odinga a profité de la présence des officiels pour annoncer la fin de sa campagne de désobéissance civile. Le chef de la Nasa a notamment décidé de stopper le boycott des entreprises Safaricom, Bitco, Brookside Dairies et Hako industries. Des sociétés que l’opposition accusait d’avoir participé au trucage de la présidentielle d’août et d’être complices du pouvoir.

« J’avais fait ça parce que j’étais amer au vu des résultats du scrutin. Nous nous sommes mis d’accord, avec mon frère Uhuru Kenyatta, pour travailler ensemble en faveur du progrès de la nation », a déclaré Raïla Odinga. L’opposant a également annoncé que la Nasa et le parti au pouvoir, Jubilee, avaient un accord en faveur de la création d’emplois, la construction de logements, l’accès universel à la santé et à la sécurité alimentaire. Or, ce sont là les quatre piliers du programme qu’Uhuru Kenyatta avait annoncé pour son second mandat en décembre.

A l’occasion du 1er-Mai, Raïla Odinga a enfin demandé au gouvernement de trouver des solutions pour améliorer le niveau de vie des travailleurs. Or, durant la même cérémonie, le ministre du Travail a annoncé une augmentation de 5% du salaire minimum. Preuve que les deux camps sont toujours en pleine lune de miel.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.