Accéder au contenu principal
RDC

Elections en RDC: de nouveaux candidats récusent la machine

La machine à voter qui doit être utilsée lors des élections du 23 décembre en RDC, exposée à Kinshasa lors d'une démonstration, le 21 février 2018.
La machine à voter qui doit être utilsée lors des élections du 23 décembre en RDC, exposée à Kinshasa lors d'une démonstration, le 21 février 2018. John WESSELS / AFP

En RDC, les scrutins présidentiels, législatifs et provinciaux sont prévus pour le 23 décembre. De nombreux points sont encore loin de faire consensus comme le fichier électoral ou encore la machine à voter. Les principaux opposants et la société civile la jugent peu fiable et demandent son abandon. Ce mardi, d’autres candidats ont fait de même lors d’une déclaration commune.

Publicité

Plusieurs autres candidats à la présidence de la République ont décidé de joindre leurs voix à tous ceux qui récusent la machine à voter. Ils exigent l’usage des bulletins de vote papier.

« Dans les délais prévus »

« En procédant comme le prévoit son calendrier à l’impression maintenant et au déploiement des bulletins de vote papier, la Commission électorale nationale indépendante restera toujours dans les délais prévus pour la tenue de l’élection présidentielle le 23 décembre 2018 », estime le porte-parole du collectif, le pasteur Théodore Ngoyi.

Selon la déclaration, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et le gouvernement porteraient toute responsabilité en cas de report des élections attendues le 23 décembre prochain.

Confiscation des médias officiels

Ces candidats protestent aussi contre la confiscation des médias officiels au seul profit du candidat Front commun pour le Congo (FCC) : « Nous, les candidats présents protestons énergiquement contre la prise en otage de la FCC par les pouvoirs en place faisant de cette institution publique un instrument de propagande des actions d’un seul mouvement politique, en l’occurrence le Front commun pour le Congo ».

Pour sa part, le gouvernement devra doter tous les candidats à la présidence de la République des mêmes dispositifs sécuritaires que ceux mis à la disposition du candidat FCC.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.