Accéder au contenu principal
Zimbabwe

Zimbabwe: manifestation contre la vie chère interdite pour cause de choléra

Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa.
Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa. REUTERS/Philimon Bulawayo

Au Zimbabwe, le gouvernement a interdit une manifestation contre la vie chère prévue ce jeudi. Les autorités ont banni tout rassemblement, prétextant l’épidémie de choléra qui a fait une cinquantaine de morts jusqu’à présent. Mais la plus grande centrale syndicale du pays, la ZCTU, parle d’intimidation. Et a fait appel auprès de la justice. Les syndicats appellent à descendre dans la rue pour dénoncer la hausse du coût de la vie.

Publicité

Quelques mois à peine après avoir été élu, le président Emmerson Mnangagwa va devoir faire face à sa première grosse manifestation syndicale. La semaine dernière, le gouvernement a annoncé un plan de redressement de l’économie, comprenant en autre une importante réduction du nombre de fonctionnaires. Et surtout une nouvelle taxe sur les transactions bancaires qui a provoqué la colère des syndicats.

Ceux-ci dénoncent une hausse des prix, déjà élevés, sur des produits de base tels que le maïs, le riz, l’huile ou le sucre.

A cela s’ajoute une pénurie d'essence et de médicaments. Et depuis quelques jours, certaines grandes chaînes ont commencé à fermer leurs magasins à travers le pays faute de liquidité.

Le chef de l’Etat a qualifié ces réformes de « douloureuses  mais nécessaires ». Le pays peine à payer ses fonctionnaires faute de liquidité, et sa dette s’élève à plus de 16 milliards de dollars. Un message qui passe mal dans un pays où le chômage frappe près de 90% de la population.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.