Accéder au contenu principal
RD Congo

RDC: la coalition Lamuka et d'autres candidats mettent en garde la Céni

Martin Fayulu avec d'autres candidats de l'opposition lors de la conférence de presse tenue le 25 décembre à Kinshasa.
Martin Fayulu avec d'autres candidats de l'opposition lors de la conférence de presse tenue le 25 décembre à Kinshasa. REUTERS/Baz Ratner

Une partie des candidats à la présidentielle en République démocratique du Congo dénoncent le comportement des responsables de la Céni et de la justice, autant qu'ils exigent la transparence dans les élections qui devront se tenir dimanche. Dans une déclaration à Kinshasa mardi, Martin Fayulu de Lamuka ainsi que les indépendants Marie-Josée Ifoku, Théodore Ngoy, Jean Philibert Mabaya ont mis en garde contre toute élection chaotique.

Publicité

Martin Fayulu et les autres candidats ont tenu à relever les irrégularités dans le comportement des responsables de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), accusant ceux-ci d'avoir reporté unilatéralement le scrutin du 23 décembre.

Les pouvoirs judiciaire et politique, ainsi que la police, en ont également eu pour leur compte : répressions des manifestations de l'opposition dans plusieurs villes, suspension illégale de la campagne pour la présidentielle à Kinshasa, utilisation des moyens de l'Etat par le candidat du Front commun pour le CongoEmmanuel Ramazani Shadary.

Dans la déclaration lue par Théodore Ngoy, les sept candidats ont mis en garde la Céni. « La Céni, ainsi que monsieur Corneille Nangaa [président de la Céni], manifestement déterminés à organiser des élections chaotiques en RDC, porteront toute la responsabilité des conséquences qui découleront de la tenue de telles élections », a déclaréThéodore Ngoy.

Candidate indépendante, Marie-Josée Ifoku, la seule femme à briguer la magistrature suprême, a voulu être très précise : « Le peuple congolais veut aller aux élections pour sanctionner. Il faut que cela soit clair. Donc nous ne voulons pas que le 30 ou le 31 décembre, on nous annonce un résultat ou un candidat qui n’est pas celui que le peuple congolais aurait choisi ».

Pour les sept candidats signataires de la déclaration de Noël, aucun autre report des élections ne pourra être toléré.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.