Accéder au contenu principal
Burkina Faso

Burkina Faso: dix gendarmes tués dans une attaque dans le nord-ouest

La région de Toéni, près de la frontière malienne, où a eu lieu l'attaque jeudi 27 décembre 2018.
La région de Toéni, près de la frontière malienne, où a eu lieu l'attaque jeudi 27 décembre 2018. Google Maps

Dix gendarmes ont été tués jeudi dans une embuscade tendue par des hommes armés dans la localité de Toéni, située dans la province du Sourou, non loin de la frontière malienne.

Publicité

Jeudi, au petit matin, une école primaire publique d'un village situé à une vingtaine de kilomètres de la localité de Toéni, près de la frontière malienne est incendiée par un groupe armé non identifié. Dans cette école avaient été entreposés des manuels scolaires.

Dans la matinée, aux environs de 9h, une équipe de gendarmes de la brigade territoriale de Toéni se met aussitôt en route pour une mission de ratissage et de constatations d'usage. Mais leur convoi est la cible d'une attaque surprise à l'entrée du village dont l'école a été incendiée.

Trois gendarmes sont d'abord tués, les autres lancent l'alerte et tentent de résister, mais ils n'arrivent pas à faire face aux assaillants. Le bilan est « lourd », comme l'indique l'état-major de la gendarmerie dans un communiqué. Les dix gendarmes sont abattus.

L'un des véhicules appelés en renfort saute à son tour sur un engin explosif improvisé. Dans cette deuxième attaque, huit militaires sont blessés, dont deux grièvement touchés, selon des sources sécuritaires. Tous les blessés ont été évacués dans un centre hospitalier régional.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.