Accéder au contenu principal
Angola

Total finalise son projet Kaombo, énorme gisement angolais

Kaombo Norte, barge flottante de production et de stockage en mer (FPSO) au large des côtes angolaises dans l'océan Atlantique.
Kaombo Norte, barge flottante de production et de stockage en mer (FPSO) au large des côtes angolaises dans l'océan Atlantique. Rodger BOSCH / AFP

C'est le projet phare de Total en Angola, 16 milliards de dollars investis pour exploiter un champ pétrolier situé à deux mille mètres de profondeur au large de l'Angola. Total annonce avoir démarré la production de son deuxième bateau de pompage. Et ce sont désormais 230 000 barils par jour qui sortent de ce champ pétrolier.

Publicité

Au large de l'Angola, les deux immenses barges flottantes de Kaombo Nord et Sud sont désormais opérationnelles. Elle pompent à deux mille mètres de profondeur une réserve estimée à 650 millions de barils, soit sept années de production. Ce seul gisement pour lequel Total a investi 16 milliards de dollars - 14 milliards d'euros - représente désormais un sixième de la production quotidienne de l'Angola.

Il permet à Luanda d'inverser une inquiétante tendance au déclin pétrolier constatée depuis plusieurs années. Avec ce projet, coûteux et techniquement complexe, Total conforte sa place de premier producteur étranger en Angola. Il puise 40% du brut local. Plus généralement l'Afrique représente un quart de la production mondiale du géant français et un tiers de ses investissements.

Une position stratégique qui risque de durer encore quelque temps. En février dernier Total annonçait une découverte majeur au large de l'Afrique du Sud, un champ aux réserves estimées d'un milliard de barils de pétrole.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.