Accéder au contenu principal
Gabon

Le Gabon veut relancer sa production pétrolière

Raffinerie Sogara de Port-Gentil. La grève des salariés de l'ONEP a paralysé la production de pétrole au Gabon, touchant du même coup toute l'économie du pays
Raffinerie Sogara de Port-Gentil. La grève des salariés de l'ONEP a paralysé la production de pétrole au Gabon, touchant du même coup toute l'économie du pays Creative Commons/AchilleT

Au Gabon, le ministre du Pétrole, du gaz et des hydrocarbures, Pascal Houagni Ambouroué, a annoncé ce jeudi que son pays lancera en juin prochain une vaste opération de vente de nouveaux blocs pétroliers en eau profonde en vue de relancer la production pétrolière nationale en plein déclin. Plusieurs émissaires gabonais multiplient les contacts avec les principales places pétrolières du monde pour le succès de cette opération très attendue par des groupes comme Total Gabon.

Publicité

A ce jour, c’est 35 blocs pétroliers maritimes qui sont mis aux enchères. 23 sont en offshore profond, 12 sont en offshore conventionnel. C’est donc 24 sociétés qui ont manifesté leur intérêt. 18 sociétés en offshore peu profond, et 6 sociétés en offshore profond et ultra profond. Pour le mois de juin, nous allons lancer un appel d’offres qui va permettre à ces investisseurs de pouvoir venir au Gabon, explorer notre bassin sédimentaire parce qu’il faut comprendre que sans exploration, il n’y a pas de découverte.

Pascal Houagni Ambouroué, ministre gabonais du Pétrole, du gaz et des hydrocarbures

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.