Accéder au contenu principal
Soudan du Sud

Le pape exhorte les leaders sud-soudanais à dépasser les divisions

Le pape François clôture deux jours de retraite spirituelle au Vatican en compagnie des leaders sud-soudanais, le 11 avril 2019.
Le pape François clôture deux jours de retraite spirituelle au Vatican en compagnie des leaders sud-soudanais, le 11 avril 2019. Vatican Media/­Handout via REUTERS

Après deux jours de retraite spirituelle au Vatican, les leaders sud-soudanais se sont quittés jeudi 11 avril en écoutant un discours du pape François, assis aux côtés du primat de l’Eglise anglicane, Justin Welby. Le souverain pontife a de nouveau plaidé pour la paix et la réconciliation, rappelant son souhait de pouvoir prochainement y effectuer un voyage.

Publicité

Avec notre correspondant au Vatican, Eric Sénanque

Dans la maison Sainte-Marthe, lieu de sa résidence au Vatican, sous un drapeau du pays, le pape a rappelé jeudi combien cette rencontre des chefs politiques sud-soudanais était unique. Pas tout à fait une rencontre bilatérale diplomatique ni une réunion œcuménique avec des anglicans mais bien une retraite, l’occasion de méditer sur l’avenir du pays.

Le pape François a surtout souligné que ces responsables étaient très attendus à leur retour de Rome. « Votre peuple attend votre retour dans la patrie, la réconciliation de tous ses membres et une nouvelle ère de paix et de prospérité pour tous », a-t-il déclaré.

Rappelant la ligne diplomatique du Saint-Siège, le pape a fait le souhait que cessent les hostilités et que l’armistice soit respecté entre le président sud-soudanais et son rival, donnant des clés pour une feuille de route à venir : « Je vous exhorte à chercher ce qui vous unit, à partir de l’appartenance au même peuple et à dépasser ce qui vous divise. Les gens sont fatigués et épuisés des guerres passées. Souvenez-vous s’il vous plaît qu’avec la guerre on perd tout ! », a-t-il insisté.

« Vous avez commencé un processus, qu'il se termine bien », a lancé le pape à Salva Kiir et Riek Machar avant d’achever la rencontre par ce geste inédit en signe de respect : baiser les pieds de ses hôtes.

Le pape François agenouillé pour baiser les pieds du président soudanais Salva Kiir, le 11 avril 2019 au Vatican.
Le pape François agenouillé pour baiser les pieds du président soudanais Salva Kiir, le 11 avril 2019 au Vatican. Vatican Media/­Handout via REUTERS

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.