Accéder au contenu principal
Madagascar / Union européenne

Dialogue politique entre Madagascar et l'UE pour resserrer les liens

Le président malgache Andry Rajoelina lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à Antananarivo, le 29 avril 2019.
Le président malgache Andry Rajoelina lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à Antananarivo, le 29 avril 2019. Mamyrael / AFP

À Madagascar, une réunion de dialogue politique entre l’Union européenne et l’État malgache s’est tenue ce jeudi 2 mai. C’est la première fois que les ambassadeurs de l’Union européenne et les autorités tiennent cette réunion depuis la prise de fonction du président Andry Rajoelina. Une rencontre qui a eu lieu au palais présidentiel et où les situations politique, économique et sécuritaire dans le pays ont été abordées.

Publicité

Le président de la République Andry Rajoelina, le chef du gouvernement et 13 ministres se sont entretenus pendant plusieurs heures avec les ambassadeurs de l’Union européenne, de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et les représentants de la Belgique, de l’Espagne et des Pays-Bas.

« Une opportunité de resserrer davantage les liens entre Madagascar et l’Union européenne » a indiqué Giovanni Di Girolamo, l’ambassadeur de l’UE. Celle-ci a débloqué 232 millions d’euros pour réhabiliter deux routes nationales en piteux états et qui permettent d’accéder à deux grandes villes portuaires enclavées à quelque 1 000 km de la capitale.

L’Union européenne a aussi signalé sa disponibilité à reprendre les négociations pour un nouvel accord de pêche. « Nous avons une grande potentialité marine. Cette richesse doit être exploitée pour le développement du pays », explique Pierre Houlder Ramaholimasy, en charge des affaires politiques au sein de la présidence.

À moins d’un mois d'élections législatives, la question sécuritaire a aussi été abordée. Les autorités malgaches se sont voulues rassurantes indiquant « s’engager à mener une lutte ferme contre l’insécurité pour que soit garantie la stabilité sociale et économique ». Plusieurs centaines de militaires ont été déployés dans le pays depuis le début de l’année pour lutter notamment contre le vol de bovidés.

À lire aussi : Les annonces du président Rajoelina après 100 jours à la tête de Madagascar

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.