Accéder au contenu principal
RDC

RDC: l'ex-chef des renseignements Kalev Mutond dénonce «les traîtres» à Kabila

Le nouveau président congolais, Félix Tshisekedi (à gauche), aux côtés du président sortant, Joseph Kabila, lors de la passation de pouvoir, le 24 janvier 2019, à Kinshasa, en RDC. (Photo d'illustration)
Le nouveau président congolais, Félix Tshisekedi (à gauche), aux côtés du président sortant, Joseph Kabila, lors de la passation de pouvoir, le 24 janvier 2019, à Kinshasa, en RDC. (Photo d'illustration) REUTERS/ Olivia Acland

En République démocratique du Congo (RDC), l’ex-chef de la très redoutée ANR, l’Agence nationale de renseignements, Kalev Mutond, est sorti de son habituel silence ce jeudi 9 mai. Dans un communiqué, il dénonce l’attitude de certains membres du « pré carré » de Joseph Kabila qui se comportent en « traîtres », selon lui, et exprime pour sa part « son indéfectible loyauté » vis-à-vis de l’ex-président.

Publicité

C’est un communiqué d’une page, qui sonne parfois comme une mise en garde. Kalev Mutond s’en prend à ceux qu’il appelle ses « anciens camarades » parmi les plus proches de Joseph Kabila, à qui il reproche « d’étaler sur la place publique », avec  « arrogance et haine » leur traîtrise à l’endroit de l’ex-président.

Il les accuse aussi de « désinformer l’opinion publique » et leur prédit, dans une formule énigmatique, qu’un « nouvel épisode de leur traîtrise n’est pas loin ».

Kalev Mutond évoque un « temps de reniements » et a déclaré à RFI être « écœuré » du comportement de certains vis-vis de leur « bienfaiteur », comprendre Joseph Kabila, à qui ils doivent « tout », selon lui. Mais l’ex-patron de l’ANR refuse de préciser de qui il parle exactement dans ce communiqué où ne figure aucun nom.

Un lien avec le retour annoncé de Katumbi ?

Faut-il y voir un lien avec le retour annoncé de l’ex-gouverneur Moïse Katumbi, autrefois allié de Joseph Kabila, devenu opposant et qui a promis lundi sur RFI de rentrer le 20 mai à Lubumbashi ? Dans l’entourage de l’opposant, en tout cas, on assure qu’on « ne se sent pas visé par ce communiqué ». Quant à Kalev Mutond, il en profite pour réaffirmer « sa profonde gratitude et son indéfectible loyauté à l’égard de Joseph Kabila », ainsi que « toute sa famille tant biologique que politique ».

Depuis qu’il a été remplacé en mars dernier à la tête des renseignements, Kalev Mutond n’occupe plus de fonction officielle mais devient, selon son entourage, « un acteur politique proche » de l’ex-président.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.