Accéder au contenu principal
RDC

RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent

L'abbé Donatien Nshole, secrétaire général par intérim de la Conférence épiscopale, lit le message des évêques du Congo, lors d'un point presse en février 2018 (photo d'illustration).
L'abbé Donatien Nshole, secrétaire général par intérim de la Conférence épiscopale, lit le message des évêques du Congo, lors d'un point presse en février 2018 (photo d'illustration). RFI/Sonia Rolley

En République démocratique du Congo, la Conférence épiscopale (Cenco) s'est exprimée ce 24 juin au matin. Les évèques ont recommandé entre autres au président Tshisekedi de rompre avec les méthodes du régime précédent et de jouer son rôle de chef d'Etat.

Publicité

Il s’observe un contraste scandaleux entre l’enrichissement vertigineux d’une minorité de nos compatriotes et l’extrême pauvreté dans laquelle gît la majorité des Congolais. Et le fossé ne fait que se creuser. L’insécurité perdure dans le Nord et le Sud-Kivu, ainsi que dans le Tanganyika. La violence connaît une recrudescence en Ituri. Il est inacceptable que des groupes armés étrangers s’installent, s’entraînent et commettent des crimes en République démocratique du Congo, alors qu’il y a une attaque dans leur pays d’origine contre laquelle ils sont censés se rebeller. Les populations ont le sentiment d’être abandonnées. Tout porte à croire que le plan de déstabilisation et de balkanisation du pays orchestré à l’extérieur, avec la complicité de certains de nos compatriotes, se poursuit.

L'abbé Damien Nsholé, secrétaire général de la Cenco

 

►À (ré)écouter : Abbé Donatien Nsholé: en RDC, «l'Eglise n'a jamais cédé aux pressions»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.